Aménageur urbain et promoteur du groupe SNCF

Toulouse Raynal SERNAM

Opération menée par Espaces Ferroviaires et inscrite dans le projet "Grand Matabiau, quais d'Oc" de modernisation des abords de la gare Matabiau et d’extension du centre-ville toulousain.

Toulouse Raynal SERNAM

Projet emblématique de Grand Matabiau, quais d'Oc

Toute l’ambition du projet "Grand Matabiau, quais d'Oc" (anciennement "Toulouse EuroSudOuest"), dont les études et la réalisation sont coordonnées par Europolia – Société Publique Locale d’Aménagement de Toulouse Métropole, repose sur la mutation du quartier Marengo-Matabiau afin de préparer l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse. Cela implique la transformation de la gare Matabiau en un pôle d’échange multimodal et la connexion des quartiers environnants au centre-ville historique, situé au-delà du Canal du Midi. Cette formidable opportunité d’aménagement urbain permettra ainsi d’étendre le centre-ville et de revitaliser des quartiers avec notamment la création d’une offre tertiaire quasi-inexistante dans le cœur de la capitale de la région Occitanie.

Pour concrétiser cette ambition, une ZAC de 40 hectares a été créée en 2019, dont une grande majorité des terrains appartient à la SNCF ou à des intérêts privés situés le long du faisceau ferré et en attente de revitalisation.

Représentatif des ambitions environnementales et de mixité d’usage de la ZAC, l’îlot Toulouse Raynal-SERNAM, aménagé par Espaces Ferroviaires, s’étend sur 28 000 m2 de foncier ferroviaire, essentiellement occupés par les anciens entrepôts de la SERNAM. Sa programmation prévoit l’édification de plusieurs bâtiments tertiaires, de trois petits immeubles collectifs. Europolia, l’aménageur de la future ZAC, assurera la création d’une nouvelle voirie en vue de connecter plus directement la gare aux accès périurbains de la ville et ainsi fluidifier la circulation dans le secteur.

Connecté aux nouvelles mobilités métropolitaines

Dans le cadre de la future 3e ligne de métro Toulouse Aerospace Express (les 21 stations de la TAE relieront d’ici 2025 la gare à l’aéroport de Blagnac et desserviront les différentes zones d’activité entre Colombiers et Labège), trois stations seront créées dans le périmètre du projet : une station desservira le pôle d’échange multimodal de la gare et les deux autres seront implantées au cœur du secteur Raynal-Raisin. Cet accroissement de l’offre de transport en commun améliorera considérablement la desserte des quartiers, renforçant leur attractivité.

Par ailleurs, l’ajout d’un pôle multimodal à la gare de Toulouse-Matabiau ouvrira sur la ville trois nouveaux parvis : Marengo, Périole et Lyon. Ces espaces fonctionnels faciliteront la connexion avec les quartiers environnants, comme l’îlot Toulouse Raynal-SERNAM au Sud-Ouest de la ZAC, et réserveront une place particulière aux mobilités douces.

Enfin, le canal du Midi, qui jusque là traçait une frontière entre le centre-ville et la gare, représente un véritable atout pour devenir un trait d’union au cadre de vie agréable, végétalisé et doté de cheminements piétons.


Un quartier à vivre dans un centre-ville étendu

Grâce à un projet mixte mêlant offres tertiaires classiques et alternatives, répondant ainsi aux nouveaux codes de travail des Milleniums, l’îlot Toulouse Raynal-SERNAM répond aux ambitions du projet urbain "Grand Matabiau, quais d'Oc", qui consiste à accompagner la croissance démographique et le développement économique de la Métropole en donnant une nouvelle dimension au centre-ville toulousain.

Programmation

  • Un campus tertiaire composé de différents immeubles, totalisant environ 60 000 m2 de surface de plancher
  • 3 immeubles de logements totalisant environ 4 000 m2 de surface de plancher.

Entre la gare et le canal du Midi

Situé à proximité du canal du Midi et du futur pôle d’échange multimodal de la gare de Toulouse Matabiau, grâce notamment à la création du parvis Périole, l’îlot Toulouse Raynal-SERNAM s’inscrit comme une évidence dans le nouveau paysage urbain attendu des Toulousains.

Le projet

Le projet, étape par étape

  • 2019

    Fin 2019 : consultation pour le premier lot du campus tertiaire (phase 1), permettant de développer 13 000 m2 de surface de plancher.

  • 2020

    Septembre 2020 : dépôt du permis de construire du premier lot du campus tertiaire de la phase 1

  • 2021
    Fin 2021 lancement des consultations pour d’autres lots du campus tertiaire (phase 2)
  • 2022
    Une fois les bureaux créés, lancement de la consultation pour 3 immeubles de logements, de petite hauteur, pour environ 4 000 m2 de surface de plancher (phase 3).

Les acteurs du projet

  • Espaces Ferroviaires Aménagement

    Aménageur des emprises privées

  • Espaces Ferroviaires Promotion

    Promotion / co-promotion